Entre livres et objets : actualité des recherches autour de la bibliothèque de Maurice Agulhon

Entretien réalisé le 15 octobre 2019 par Jonathan Barbier, avec Jacky Barbe, directeur de la Bibliothèque universitaire d’Avignon, et Yvette Rouveran, responsable des fonds spécialisés.

  • Pouvez-vous décrire la diversité des objets relatifs à la bibliothèque de Maurice Agulhon ?

Les objets appartenant à la bibliothèque de travail de Maurice Agulhon sont divers et témoignent à la fois d’une exploration intellectuelle très éclectique, mais aussi probablement d’un attachement affectif et d’ordre symbolique à tout ce qui pouvait se rattacher de près ou de loin à sa thématique de recherche. Nous avons donc trouvé des cartes postales anciennes et modernes, des photos, des diapositives mais aussi des affiches, des tableaux et gravures ainsi que des bustes et statuettes.

  • Quelles ont été les phases de travail de la BU d’Avignon autour de ces objets ?

Ces objets figuraient dans la seconde partie de la bibliothèque de Maurice Agulhon – celle qu’il nous a offerte à titre de legs et qui a été transférée à la Bibliothèque universitaire d’Avignon en 2016. La première étape, en collaboration avec des étudiants du Master 2 « Patrimoine et Archives historiques », a consisté à dresser un cadre de classement et un inventaire selon les normes muséologiques en vigueur.

La deuxième étape a permis de placer l’ensemble des objets dans des conditions de conservation et de consultation correspondant à leur nature et caractéristiques techniques, ce qui a nécessité bien sûr du temps et un budget particulier.

Enfin, les objets les plus significatifs ou remarquables sont présentés dans des vitrines localisées dans une salle dédiée, mettant à disposition également l’ensemble des ouvrages recueillis.

  • Comment ces objets vont-ils être valorisés par la BU d’Avignon ?

Dénommé « Recherche et Patrimoine », un espace a été créé pour rendre accessible et valoriser l’ensemble du fonds Maurice Agulhon : 5 000 ouvrages de niveau Recherche, en Histoire et autres sciences humaines, trois vitrines présentant une sélection d’ouvrages sur le thème de Marianne, et deux vitrines exposant, l’une les bustes de Marianne, l’autre les effigies (statuettes) des grands hommes (historiques ou politiques).

Deux roll-up présentent, l’un le texte de Natalie Petiteau sur la vie et l’œuvre de Maurice Agulhon, l’autre un panorama sur ce fonds documentaire (objets compris) qui concerne non seulement l’Histoire, mais aussi l’Histoire de l’art, les Sciences politiques, la Sociologie, le Développement du territoire…

Une quarantaine de places assises accueillent enseignants-chercheurs et étudiants avancés.

Cet espace a été inauguré le 8 octobre 2018, en présence de Natalie Petiteau, professeure d’Histoire contemporaine, et de l’un des fils de l’historien, Pierre Agulhon, sans lesquels le don n’aurait pas pu se faire.

  • Ces objets entrent-ils en résonance avec les livres de l’historien ?

D’une manière générale, l’ensemble du fonds Maurice Agulhon, dans toute sa richesse et sa diversité, est le reflet des axes de recherche et de réflexion du grand historien : la sociabilité méridionale, l’histoire politique de la IIe République, les valeurs républicaines de Jean Jaurès à nos jours.

Les objets (documents graphiques, bustes et statuettes) illustrent tout particulièrement deux thèmes très présents dans sa bibliographie : la représentation publique des grands hommes et la figure emblématique de Marianne, symbole de la République. Les objets commémoratifs du Bicentenaire éclairent la manière dont s’est construite et diffusée jusqu’à nos jours la mémoire de la Révolution française de 1789.

  • Plus généralement, comment la bibliothèque de Maurice Agulhon est-elle valorisée à la BU d’Avignon ?

A. Travail sur le fonds

Travail sur les dédicaces

À la suite de plusieurs autres stagiaires, un étudiant a récemment achevé de relever et de traiter les dédicaces inscrites dans les ouvrages que leurs auteurs ont offert en hommage à Maurice Agulhon.

Toutes les dédicaces ont été systématiquement scannées et répertoriées, et ont fait l’objet d’un traitement scientifique (rédaction d’une fiche signalétique comportant : l’image de la dédicace, sa transcription, les références de l’ouvrage, une brève notice biographique et bibliographique du dédicataire).

Ce travail a permis de finaliser et formaliser un corpus de dédicaces exhaustif et homogène, de nature à motiver une recherche dans le cadre d’un cursus universitaire, en permettant d’étudier le rayonnement de Maurice Agulhon parmi ses pairs : historiens mais aussi sociologues, politologues, hommes de télévision, historiens de l’art, hommes politiques, etc., en France comme à l’étranger.

Travail sur un corpus de correspondance

Le lot de correspondance de/à Maurice Agulhon a aussi été traité, relatif à l’avenir qu’il souhaitait donner à sa bibliothèque de travail. Ces documents, manuscrits ou tapuscrits pour la plupart, ont été scannés, transcrits et répertoriés dans un inventaire chronologique.

Ce travail projette un nouvel éclairage sur l’histoire du fonds légué par Maurice Agulhon à la Bibliothèque universitaire d’Avignon, en mettant l’accent sur des péripéties peu connues de ce fonds, et met en valeur la profonde humanité de Maurice Agulhon (dons aux œuvres humanitaires, souci de venir en aide à la Bibliothèque universitaire Lyon II-Lyon III sinistrée par un incendie, soutien actif à ses thésards, etc.)

B. Valorisation aux yeux du public

Baptême républicain

Le nom de Maurice Agulhon ayant été donné à la Bibliothèque centrale de l’Université d’Avignon, un « baptême républicain » a conjugué le 11 décembre 2015 :

  • L’inauguration du panneau « Bibliothèque Maurice Agulhon » placé au-dessus de la porte d’entrée, ainsi que d’une plaque commémorative sur verre dont le texte, synthétisant la vie et l’œuvre de Maurice Agulhon, a été rédigé par Natalie Petiteau.
  • L’organisation d’une journée d’études « Maurice Agulhon, Jaurès, le politique » par la Société d’études jaurésiennes. NB : les actes de cette journée ont été publiés dans les Cahiers Jaurès en 2016.
  • L’édition d’une plaquette de présentation.
  • La réalisation d’un diaporama « Dieu ! Mais que Marianne était jolie !… »

Exposition Patrimoine de la République

L’exposition « Patrimoine de la République : liberté égalité fraternité, mots et images d’une devise », réalisée par la Conservation départementale de Vaucluse, a permis d’illustrer l’un des principaux centres d’intérêt de Maurice Agulhon. Un « coup de projecteur » sur les enjeux et thématiques de cette exposition, en relation avec la pensée de l’historien, a été donné le 29 novembre 2018 par Catherine Rossi, assistante de conservation du patrimoine à la Conservation départementale de Vaucluse, et Marion Fontaine, maître de conférences en Histoire contemporaine à Avignon Université.

  • Quels sont vos prochains projets autour de la bibliothèque de Maurice Agulhon ?

La BU d’Avignon a en projet la numérisation des documents graphiques (cartes postales, photos, affiches, gravures…) du fonds Maurice Agulhon et la constitution d’une base de données iconographiques sur la représentation des grands hommes et la symbolique républicaine, à destination première de la communauté universitaire avignonnaise, mais éventuellement signalée et valorisée au niveau national et européen par le portail FranceArchives.

  • La BU d’Avignon va-t-elle accueillir d’autres bibliothèques d’historien·ne·s dans le futur ?
[Buste de la République], Agence Rol, 1916.
(c) BnF-Gallica

Avec ce don et d’autres plus anciens, la bibliothèque s’est progressivement enrichie d’un fonds pouvant être qualifié de remarquable. Particulièrement celui de M. Agulhon, en partie par la valeur des objets ou documents qui le caractérisent mais aussi parce que chacun de ses éléments compose un ensemble utile au travail de l’historien dont il s’agit de mettre à jour la cohérence et le fonctionnement. C’est pourquoi la valorisation doit se poursuivre et susciter des travaux de recherche. Les dispositions prises par l’établissement confèrent une compétence patrimoniale à la bibliothèque, l’autorisant ainsi à développer son action dans cette voie.

Les images illustrant ce billet sont, sauf mention contraire, des photographies d’objets appartenant à la collection de Maurice Agulhon et conservés par la Bibliothèque universitaire d’Avignon. (c) Yvette Rouveran/BU d’Avignon – tous droits réservés.

Cite this article as: Jonathan BARBIER, "Entre livres et objets : actualité des recherches autour de la bibliothèque de Maurice Agulhon," in BIBLHIS, 18 décembre 2019, https://biblhis.hypotheses.org/203.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.